Cycle soupetisch janvier/mars 2017

jancier mars2017En partenariat avec le Colisée, nous poursuivons le cycles soupetisch au ciné.

Le principe est simple, nous vous proposons une sélections de films qui font réfléchir et qui donnent envie d’agir puis à l’issue de la projection nous en discutons en partageant une soupe et un morceau de pain, bios et local.

Le pain vient de la boulangerie Furstoss, rue du Logelbach et les légumes de la ferme d’Eric et Caroline, http://www.eric-et-caroline.fr

 

Power to change, le 31 janvier à 20h

Une vision d’avenir: un système de fourniture d’énergie démocratique, durable et d’un coût abordable, à partir de sources 100%renouvelables. Des centaines de milliers de personnes – les rebelles d’aujourd’hui- transforment cette vision en une réalité concrète. Des pionniers combatifs, des bricoleurs amateurs, luttant pour la révolution énergétique grâce à des technologies innovantes et surprenantes. Passionnés et pleins d’espoirs, ils acceptent les revers et célèbrent leurs succès.

Power to Change // Bande Annonce Officielle // VF from JupiterFilms on Vimeo.

 

Trashed, le 21 février à 20h

Trashed suit le voyage à travers le monde de l’acteur oscarisé Jeremy Irons pour étudier les dommages causés par les déchets sur l’environnement et notre santé. De l’Islande à l’Indonésie en passant par la France et le Liban, il rencontre des scientifiques, des politiciens et des gens ordinaires dont la santé et le mode de vie ont été profondément affectés par cette pollution. Il délivre à travers le film un message d’espoir et montre qu’il existe des démarches alternatives pour régler le problème.

 

L’éveil de la permaculture, le 21 mars à 20h

La permaculture, discipline d’abord expérimentée dans les pays anglo-saxons, se développe fortement en France. En pleine mutation, elle s’organise et déploie de nombreux lieu de diffusion et d’expérimentation -et d’interrogation? Constitue-t-elle une alternative au modèle de société actuel? Quelque soit sa notoriété, la permaculture véhicule des valeurs positives qui suscitent un espoir face à l’agriculture industrielle, au gâchis énergétique et face à notre société individualiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *